Make your own free website on Tripod.com

Les Dieux

Accueil
Le Monde
Les Groupes
Les Règles
Les Classes
Histoire
Noblesse et Territoire
Informations
Documents
Forum
Photos

Cette page ne présente qu'un bref résumé de chacun des Dieux. Pour avoir accès aux documents complèts de ceux-ci, rendez-vous sur la page Les Documents.

Narzull :
Le Dieu des Ténèbres, de la Mort, et du Chaos, Narzull est représenté par le classique crâne dénudé de toute chair. De le prier n’est pas considéré comme illégal mais les priants de Tempus ont toujours gardé un œil sur les fanatiques de ce Dieu maléfique qu’est Narzull.

Tempus :
Ennemi de Narzull depuis l’aube des temps, Tempus est un Dieu représentant la lumière, la loi et la justice. Ses figures les plus importantes sont les Hauts Paladins et les Cardinaux et ses priants aiment en général que tout soit bien fait et que tout soit parfait. Les représentants de ce Dieu n’ont en général aucune difficulté à être nommés juges, gardes ou miliciens dans la plupart des Royaumes.

Sylvar :
La Divinité représentant la totale neutralité, les fidèles de Sylvar ne sont pas du genre à prendre part dans les conflits entre les priants de Narzull et de Tempus, bien que certains d’entre eux soient parfois enclins à rejoindre un des partis afin de l’aider lors d’un combat ou d’une quête quelconque. Sylvar est représenté par un arbre parfait aux branches biens égales puisque ses fidèles prônent l’égalité entre tous les êtres vivants et la liberté.

Slanesh :
La plupart -si ce n’est la totalité- des roturiers et des marchands sont priants de Slanesh, ce Dieu est la représentation même des routes, du marchandage, du jeu et de la débauche. Ses priants, qu’ils soient bardes ou agriculteur, savent profiter pleinement de la vie.

Irda et Falcifia :
Aussi appelées les Jumelles, ces divinités sont priées par les mages profanes ne voyant pas l’intérêt de vénérer un autre Dieu. L’une d’elle représente les forces bénéfiques des Arcanes et l’autre les forces plus sombres. Il n’est pas rare qu’un mage penchera plus vers une des 2 jumelles, voyant ainsi ses pouvoirs reliés à celle-ci s’accroître. Les lanceurs de sort ont toutefois tendance à voir Irda et Falcifia comme une façon simple de représenter la magie profane plutôt que comme de vraies déesses, les Mages n’ayants que faire de la Foi ou de l’Adoration Divine.