Make your own free website on Tripod.com

Actions de base

Accueil
Le Monde
Les Groupes
Les Règles
Les Classes
Histoire
Noblesse et Territoire
Informations
Documents
Forum
Photos

Recrutement de travailleurs : Afin d’exploiter au maximum les différents avantages d’une terre, des travailleurs de confiance et de talent sont de mise. À chaque action spéciale entamée, le Noble d’une terre aura impérativement à déterminer un nombre de paysans et de travailleurs divers à envoyer faire le travail. Plus le nombre de travailleurs sera élevé, plus les chances de succès de la manœuvre se verront grandîtes. Certains territoires se verront toutefois contraints dans le nombre de paysans pouvant effectuer le travail sur ceux-ci, étant donné leur plus petite superficie… ou encore le danger des tâches, pouvant en venir à faire diminuer de façon drastique le nombre de travailleurs volontaires. Chaque paysan coûtera 1 pièce de cuivre à enrôler et à envoyer au travail.


Exploitation de ressources :
Bien que chacune des terres aient leur avantage unique, elles se partagent aussi diverses ressources, de moins grande importance. Des gisements de divers minéraux, des denses forêts d’arbres pouvant littéralement être transformées en scierie rapportant un bon montant d’argent au noble, ou encore du bois en quantité massive pour se voir tomber dans les bonnes faveurs des divers bricoleurs. Chaque territoire aura donc, en plus d’un avantage spécial, la chance d’exploiter les diverses ressources présentes sur son territoire, en envoyant la main d’œuvre de paysans au travail. D’envoyer ces nouveaux paysans à ces tâches diverses sera un peu moins coûteux que de les envoyer exploiter les différents avantages d’une terre, soit 1 pièce de cuivre pour deux travailleurs.


Travaux forcés : Certains nobles, plus tyranniques et avides de richesses, pourront voir un certain intérêt dans le fait d’envoyer ses paysans à la tâche, par la force plutôt que par la gentillesse et les bons sentiments. Le Noble pourra ordonner aux contremaîtres des divers chantiers de faire travailler ses paysans d’arrache-pied, de jour comme de nuit, en s’assurant ainsi des résultats plus fructueux de leur travail. Tel acte ne vient toutefois pas sans son poids d’inconvénients, soyez-en avertit ! À défaut de voir le fruit du labeur des travailleurs augmenté, le Noble envoyant ainsi ses paysans à la tâche sans se soucier de leur bien être verra la loyauté de ces derniers grandement diminuée.


Esclavagisme : D’une façon semblable aux travaux forcés, un dirigeant froid et se souciant peu de ses travailleurs pourra voir un certain intérêt dans le fait de se procurer de la main-d’œuvre bon marché, voir même illégale. Quoi de mieux que de repêcher les vagabonds ou les hors-la-loi des royaumes adjacents pour les faire travailler à un salaire ridicule ? En effet, en commettant telle infamie, un Noble verra la possibilité de payer trois de ces travailleurs au même prix qu’il paierais un seul réel paysan. Toutefois, la loyauté des habitants de ses terres se verra encore une fois grandement diminuée. Sans oublier qu’une telle pratique pourrait être vue de façon illégale par les représentants de la Loi du Royaume.


Repos : Un Noble attentionné et bon ne verra aucune objection à accorder à ses travailleurs une période de repos bien méritée. Ainsi, il pourra donner la permission aux travailleurs sous son aile de cesser le travail pour quelques jours. Se faisant, les rentes des diverses activités des terres sous la gouverne du Noble se verront réduites au néant, mais rares sont les paysans qui ne sauront remercier convenablement leur Seigneur. La loyauté de ces derniers se verra donc grandement augmentée, et les différents couples pourront profiter de ce moment de répit pour agrandir leur famille, en offrant ainsi de futurs travailleurs au Noble.


Convertir : Il peut parfois être utile de jouer à notre profit la carte du manque de loyauté de paysans envers leur Seigneur respectif. En effet, un Noble pourra tenter de convertir les habitants d’une terre rivale, de sorte à ce que ceux-ci rejoignent ses rangs. Différents facteur influenceront sur les chances du Seigneur à corrompre les paysans des autres terres : La loyauté de ces derniers envers leur présent Souverain sera le point principal, mais à celle-ci viendront s’ajouter d’autres éléments tels que le nombre de paysans étants viser par la tentative de conversion, la richesse des territoires, et bien d’autres. De plus, un Seigneur prit à tenter de corrompre les paysans d’une autre terre se verra grandement réprimandé par les autorités, tout en perdant la confiance et la loyauté de ses travailleurs actuels.